#35: Mon coeur

27 Nov

Tout va très vite. Après tout, je n’ai plus rien à perdre. Je l’ai perdu, Lui. Autant essayer de s’en sortir le moins mal possible. Avec cet autre. Le bucheron. J’aime le voir comme ça. Épaules larges, solide, un peu bourru. Pourtant pas inintéressant. Il a des goûts musicaux très sûrs, qui m’impressionnent. Laissent présager d’une certaine sensibilité, malgré tout. Je découvre avec lui un tas de choses. J’élargis mon horizon musical. Ça me convient assez. Lire la suite

#34: Salope

26 Nov

C’est la dernière ligne droite. Les dernières semaines avant de se jeter dans le vide. Je n’ai toujours absolument aucune idée de ce que je vais faire. Vaguement, je pense à l’université, mais sans savoir avec précision ce que je pourrais bien y faire. Il est trop tôt. Qu’est ce que je pourrai bien décider de ma vie maintenant? J’aime écrire, j’aime lire, j’aime écouter le vent dans les arbres. J’aime regarder les Yeux Extraordinaires dessiner. J’aime écouter les petits mots de rien des Cheveux d’Or. Je l’aime lui. Lui, fidèle parmi les fidèles… Lire la suite

#33: Sansan

25 Nov

Sansan. Ma mère. Il va encore être question d’elle. Il est toujours question d’elle, d’une manière ou d’une autre. C’est dans sa nature, elle ne peut pas s’en empêcher. Automatiquement, les regards se tournent vers elle. Séductrice, elle est loufoque, grande gueule, amusante à ses heures. Elle les fascine tous. Les hommes, évidemment. Mais même mes potes sont sous le charme. Ils adorent son personnage un peu barré, louent ma chance d’avoir une mère aussi cool. Ma mère n’est pas cool, elle a simplement une maladie mentale sérieuse qui lui donne des moments de grande exaltation où elle est capable d’être terriblement drôle, imprévisible, géniale. Lire la suite

#32: Mam’zelle Didi

24 Nov

Changer. Changer de mec, c’est changer d’habitudes. Et de surnom en l’occurrence pour moi. Pour elle, c’est souvent aussi l’occasion de tout remettre à plat. De tenter un truc différent. Tout ça parce qu’elle a retrouvé, par hasard, un ancien flirt, même pas flirt d’ailleurs. Un homme qu’elle a vaguement dragué, qui lui n’aurait pas demandé mieux à l’époque que d’avoir une histoire avec elle. Mais il était en couple. Elle aussi. Lire la suite

#31: Jolie demoiselle

23 Nov

Les mois ont passés. La bande devient moins au centre de nous. Lui et moi sommes redevenus amis. On n’a plus jamais parlé de ce baiser. Je continue à lui parler de moi, de ce mec qui finira par me rendre dingue, c’est sûr. Il est patient, doux. Il écoute. Sans que je le sache, il m’apprivoise. Il sait comment me parler, comment me prendre. C’est précieux. Sans que je m’en aperçoive, il se rend nécessaire. Il m’aide pour des petites choses. Me rappelle des trucs à faire,alors que je suis si étourdie. Me ramène les pieds sur terre. Me calme. Lire la suite

#30: Sand

19 Nov

Je continue, vaille que vaille. Que faire d’autre? Jouer à faire comme si, j’ai tellement l’habitude, je le fais depuis si longtemps. Je peux bien être un personnage de plus. Même si je pense, je n’arrête pas de penser à lui, je suis dans les bras de cet autre. Le blond celui qui m’appele toujours m’amour, celui qui m’a offert la bague de sa grand mère, celui qui espère toujours. Je suis avec lui, sans l’être. Je joue avec lui, comme je contrefais ma vie. Lire la suite

#29: Frimeuse

18 Nov

Lui. Je le connais depuis un moment déjà. Avec sa soeur aînée, meilleure copine d’une de mes amies de la danse, il était logique que je le connaisse. Ne fut ce que de loin. A douze ans, dans cette nouvelle école, je n’y avais prêté quasi aucune attention. C’était juste un gars à lunettes, timide, et c’est tout. Lire la suite