Deux pointent z’héros

30 Juil

Et puis on tourne en rond à se chercher sans s’attraper
On prend des claques, on bifurque, on effleure
On y croit, toucher, biaiser, c’est un leurre
Tant et tant de pas de rien, de contredanses avant un baiser
Les peut-être érigés

Comme des totems narquois
Bras ballants on reste la
Si et seulement si … On avait moins peur, moins froid
Si on pouvait se retrouver à la marelle tu veux de moi?
Embrasse moi, donne tes lèvres, donne toi
Cessons là ces jeux d’ indiens, prête moi ta main
On se tiendra au bord du chemin, sans trop s’évader
On sera prudents au fil de l’eau ne pas s’noyer
Comme des gosses on foncera en fermant  les yeux
Oubliant les chutes possibles et les évidents bleus
On remettrait a zéro les mémoires.  Effacer l’historique
Coder autre chose.  D’ illusoire. Binaire la mécanique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :