Pimp my clito

19 Août

Ah, cosmopolitan, cet inépuisable vivier, … D’abord, on ne va pas se mentir. Quelque part, peu ou prou, on lit TOUTES cosmo. Pour de sombres desseins, ou d’idiotes raisons, ou simplement pour ramener un peu de coefficient dindasse dans nos vies de self made-women MILFS, et consorts. Bref. Je ne nous jette pas la pierre, ne serait ce que pour se gausser gentiment de ces articles pseudos nunuches exacerbées et clairement en rut.

Je lis Cosmo. Comme une récréation élégante au milieu des mes journées de boulot. Cosmo, c’est un peu les cinq minutes du Magnum que tu bouffes en cachette, parce que c’est plein de saloperies, donc en tant que fille aspirante parfaite tu fais genre « oh, non, moi je mange uniquement de la glace au lait cru bio de la ferme (avec germes inside). En gros, c’est le plaisir coupable. Et la honte, c’est si bon.

Seulement parfois, le gentil délassement vire au grand trip

« mais bordel ils ont fumé quoi, je veux la même/oulah je suis effrayée/mais quand même putain ça doit être de la bonne ».

Forcément, en tant que grand révélateur de la féminité/féminitude, et de tout ce qui va bien avec, Cosmo a déjà plus ou moins exploité les filons vaguement new age post hippies le monde est joli votre intégrité de femme est la priorité votre corps est un temple, tout ça tout ça.

Mais là, ils vont plus loin.

Mesdames, mesdemoiselles (messieurs on peut continuer à lire, quelque part ça vous concerne aussi), je prends un ton solennel et plein de surprise béate à la manière d’une Vestale pénétrée pour vous annoncer la grande nouvelle:

Votre clitoris, ce petit organe érectile si utile, est une…

(moment d’intense dramaturgie)

LIBELLULE. Oui. l’analogie Made in Cosmo, c’est ça. Votre clitoris est une libellule. Alors je ne sais pas vous, mais moins ça me rend toute pleine de perplexité. Parce qu’une libellule, c’est un peu ça:

Les odonates (Odonata), ou odonatoptères, sont un ordre d’insectes à corps allongé, dotés de deux paires d’ailes membraneuses généralement transparentes, et dont les yeux composés et généralement volumineux leur permettent de chasser efficacement leurs proies.

Bon. Admettons. Quoiqu’un clitoris me paraisse bien inoffensif et non agressif, enfin moi ce que j’en dis…

Ce sont des prédateurs, que l’on peut rencontrer occasionnellement dans tout type de milieu naturel, mais qui se retrouvent plus fréquemment aux abords des zones d’eau douce à saumâtre, stagnante à faiblement courante, dont ils ont besoin pour se reproduire.

Voilà. Un prédateur humidophile, mesdames, mesdemoiselles, c’est ce que nous avons entre les jambes.

Alors je comprends bien la mission pédagogique de Cosmo, qui veut dédramatiser l’anatomie du clito, et qui cherche à faire des analogies, même hasardeuses. Parce que nous les femmes, un simple schéma ne nous suffit pas, il faut en plus qu’on y mette de la poésie, du rêve, du pointillé.

Sauf que non, merde. Moi je ne veux pas qu’on me parle de libellule. Et puis quoi après? La grotte sacrée? L’antre merveilleux? Faut arrêter de déconner. Un clitoris est un organe, ni plus ni moins honteux qu’un autre. Un organe qui donne du plaisir, beaucoup, quand on le connait bien et qu’on sait comment s’en occuper. Pas besoin de cacher une gêne qui  ne devrait pas exister derrière une ménagerie absurde.

Pas besoin de créer du ridicule là où il n’y a que du naturel.

Parce qu’au final, l’ado ou la jeune femme qui apprend son corps, elle n’a pas besoin qu’on vienne l’emmerder avec des métaphores à la con. Non, le clitoris n’est pas un petit animal vibrionnant (et dangereux). C’est un détail de notre intimité de femme. Point barre.

Bonsoir je m’appelle Sand, je suis de sexe féminin, et j’ai un CLITORIS (bordel de merde).

Oilà. Ça fait du bien.

Publicités

3 Réponses to “Pimp my clito”

  1. Tonio...ReinesHerz 19 août 2010 à 21 h 21 min #

    Heu…

  2. c.a.dit. 20 août 2010 à 9 h 53 min #

    Définition : le clitoris est un organe féminin dont j’aime m’occuper avec application ET délectation. d’ailleur j’aime bien manger avec les doigts. Quel plaisir de pouvoir l’agrémenter de fluides odorants et gouteux… quand on sent que le plaisir que l’on a à manger est communicatif et quand les muscles se tendent, quand les hanches n’arrivent plus à retenir une danse furieuse… et enfin, ce qu’il y a de bien avec le clitoris des filles, c’est que tant que tu joues, tu gagnes : tu peux manger et boire jusqu’à plus soif (en tout cas de celles que je connais).
    Il faut tout de même signaler que j’aime aussi particulièrement quand elle y met les doigts pendant que je mange : ce doit être une pulsion mal réprimée de l’enfance qui consite à manger salement !
    Bien à toi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :