27 Août

Je ne sais pas très bien pourquoi j’en suis arrivée à pleurer, idiote, assise par terre nue dans la salle de bains. Ridicule. Pourquoi je tenais tout à bout de bras, pourquoi je riais, j’agissais, et puis d’un coup, la sensation de l’absolu rien du tout. Le manque envahissant, d’un coup, saturant tous mes pores d’une douleur absurde. La conscience des gestes inutiles, des centaines de mots qu’on ne prononcerait pas, des silences qu’on ne vivrait pas. Les derniers silences entre nous. Si lourds de sens. Si plein de toi.

Les minutes qui ont semblé des heures, les hésitations, le brusque arrêt.

Probablement parce que j’ai pleinement réalisé. Il y aura des trains qui partiront. Demain. Des gens qui se tendront les bras, sur le quai d’une gare grise. Des baisers, volés ou non. Les trains partiront sans moi. Je vais rester là, à suivre cette aiguille têtue qui ne veut pas avancer. A égrener ce temps qui ne me sert à rien.

Je ne prendrai pas de train. Je ne prendrai pas de train demain. Je n’ai plus personne où aller.

J’avance parce qu’il le faut bien, parce qu’après tout, qu’est ce d’autre qu’une ébauche que tout ceci? Rien que des effleurements, des peut être… rien de bien sérieux, rien de grave.

J’aurai tant de mots à t’écrire. De choses à t’expliquer. Il faudra rester avec ce dessin mal crayonné, oublier les « et si ». Je vais devoir me résoudre aux non-dits entre nous. Au non abouti.

Ça passera. Comme tout passe toujours. Tout finit par s’effacer, avec un peu de temps et de lâcher prise.

Restent les trains qui s’en vont vers un ailleurs que je ne gouterai pas.
Reste le manque imprimé là quelque part.

Publicités

2 Réponses to “…”

  1. Gaorl 27 août 2010 à 21 h 27 min #

    Tu prendras un train pour le Sud un de ces jours, pour l’Alsace ou Paris aussi. Tu n’es pas seule et ne dois pas te bloquer sur une histoire aussi douloureuse soit elle. Tu en as plein d’autres à écrire

  2. C.a.dit 27 août 2010 à 21 h 44 min #

    Comme ça me bouleverse de lire mes mots sous la plume de quelqu’un d’autre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :