Tag Archives: amour

#18: Petite maman

16 Oct
Au bout d’un moment, un ventre qui grossit, ça donne un bébé. Un vrai. Quand ma petite soeur ouvre les yeux au monde, aussi blonde que je peux l’être, me ressemblant tellement, je la prend sous mon aile. Instantanément, c’est le coup de foudre. Envie de la protéger, de m’en occuper. Complètement, immédiatement. Il suffit que je plonge les yeux dans les siens, et je suis remplie d’un amour infini, pur, laiteux. J’apprends à changer ses couches. Je donne le bain, et le biberon. Je la promène en poussette. J’ai beaucoup grandi depuis l’année dernière. Vraiment beaucoup. J’ai des seins qui ont poussé, je ne sais d’où. Lire la suite
Publicités

#14: 83,6

18 Sep

L’école. Mon école. Il faut que je la quitte.  C’est ce qui a été décidé. Arrivée presque au bout d’un cycle, pourtant, il va falloir que je parte. C’est ce que le professeur, mes « parents », les adultes en somme estiment mieux pour moi. Parce qu’ils ont remarqué à quel point je m’ennuie, je rêvasse, j’ai du temps libre. Beaucoup. En réalité, les exercice que l’on me donne à faire en classe ne m’occupent jamais très longtemps. Lire la suite

#10: Feye

6 Sep

Il n’y a pas que le français qui a bercé mes premières années: ces sonorités particulières, cet espèce de roulement d’expressions fantaisistes et imagées, ces mots aux couleurs et aux formes étranges, bref, cette langue si spéciale qu’est le wallon aussi. Tellement de mots restent associés à eux, lui dans son vieux fauteuil de cuir, elle dans son canapé. Les invectives qu’ils se lancent aussi, et dont je ne comprends pas toujours toute la portée. En fait, ça me fait plutôt marrer. Si j’avais entendu ces mots en français, j’aurai sûrement été choquée, mais là… ils prennent une sorte de dimension joyeuse, c’est ça: un joyeux bordel. Mes grands parents passent leur vie à s’engueuler, mais j’adore. Je m’installe, sur le passet, en silence, et je les observe. La première salve vient toujours de ma grand-mère. Lire la suite