Tag Archives: mère

#35: Mon coeur

27 Nov

Tout va très vite. Après tout, je n’ai plus rien à perdre. Je l’ai perdu, Lui. Autant essayer de s’en sortir le moins mal possible. Avec cet autre. Le bucheron. J’aime le voir comme ça. Épaules larges, solide, un peu bourru. Pourtant pas inintéressant. Il a des goûts musicaux très sûrs, qui m’impressionnent. Laissent présager d’une certaine sensibilité, malgré tout. Je découvre avec lui un tas de choses. J’élargis mon horizon musical. Ça me convient assez. Lire la suite

#32: Mam’zelle Didi

24 Nov

Changer. Changer de mec, c’est changer d’habitudes. Et de surnom en l’occurrence pour moi. Pour elle, c’est souvent aussi l’occasion de tout remettre à plat. De tenter un truc différent. Tout ça parce qu’elle a retrouvé, par hasard, un ancien flirt, même pas flirt d’ailleurs. Un homme qu’elle a vaguement dragué, qui lui n’aurait pas demandé mieux à l’époque que d’avoir une histoire avec elle. Mais il était en couple. Elle aussi. Lire la suite

#22: C’est-quoi-ton-nom-déjà?

20 Oct

Un mec chasse l’autre. Un peu plus paumé que le précédent, heureusement, il existe une telle variété dans les tares et les addictions humaines qu’au moins on a toujours l’impression de découvrir autre chose. De l’alcoolo au drogué, du repris de justice au mec dangereusement borderline, on en voit passer. Les Yeux Extraordinaires et les cheveux d’Or ont au moins cette bulle d’air, quand ils partent chez leur père. Moi, je n’ai rien.
Lire la suite

#18: Petite maman

16 Oct
Au bout d’un moment, un ventre qui grossit, ça donne un bébé. Un vrai. Quand ma petite soeur ouvre les yeux au monde, aussi blonde que je peux l’être, me ressemblant tellement, je la prend sous mon aile. Instantanément, c’est le coup de foudre. Envie de la protéger, de m’en occuper. Complètement, immédiatement. Il suffit que je plonge les yeux dans les siens, et je suis remplie d’un amour infini, pur, laiteux. J’apprends à changer ses couches. Je donne le bain, et le biberon. Je la promène en poussette. J’ai beaucoup grandi depuis l’année dernière. Vraiment beaucoup. J’ai des seins qui ont poussé, je ne sais d’où. Lire la suite

#9: Sansan

5 Sep

J’ai toujours eu horreur qu’elle m’appelle comme ça. Ceci dit, le fait de lui dire n’a rien changé. Je dirai même qu’il a accentué le phénomène. Nos relations ont toujours été comme ça. Un rapport de force, un mélange entre amour maladroit et excessif, et haine larvée. C’est ainsi. Elle ne peut s’empêcher de me faire du mal, même si je soupçonne qu’au fond d’elle même, ce n’est pas vraiment ce qu’elle veut. Pour l’instant, j’en suis encore à lui chercher des excuses, à la dédouaner. Je me dis qu’elle n’est pas heureuse, que peut être ma présence l’empêche de l’être, que consciemment ou non , elle me le reproche. Ma mère et moi. Relation ambivalente au possible. Jamais dans la demi mesure. Elle ne sait pas aimer, elle adore. Elle ne sait pas détester, elle hait. Pas de juste milieu, pas de compromis. Pas de place pour l’indifférence, ou pour un sentiment serein. Ce n’est pas comme ça qu’elle fonctionne. Vivre avec elle, c’est jouer à la roulette russe en permanence, c’est tutoyer les sommets et les abîmes en deux minutes. Lire la suite